Destinations idylliques particulièrement prisées des campeurs, les contrées scandinaves restent très onéreuses. Si les prix des séjours en Finlande, Suède et Norvège peuvent rebuter, l’Estonie apparaît comme l’endroit idéal pour voyager sans se ruiner. Ce pays offre aux campeurs une expérience tout aussi exaltante que dans les pays nordiques, à des prix avantageux. Réputée pour ses magnifiques paysages, ses villes historiques au charme irrésistible ainsi que pour ses habitants chaleureux, l’Estonie est une destination touristique à découvrir sans plus attendre.

L’influence finlandaise

La culture estonienne ressemble plus à la culture finlandaise qu’à celle des pays baltes et ses paysages sont tout aussi envoûtants qu’en Finlande. Près de la moitié du territoire est composée de forêts, un cinquième de marais, tandis qu’un quart des espaces naturels sont protégés. Avec plus de 2000 îles, 1400 lacs, 7000 cours d’eau et 3000 kilomètres de côte, les vacanciers peuvent se livrer à diverses activités nautiques. Le pays abrite également une faune très diversifiée. Ours bruns, lynx, élans et castors font le bonheur des amoureux des animaux.

Marécages dans le parc national de Soomaa
Marécages dans le parc national de Soomaa

Activités touristiques

Avec 1,3 millions d’habitants, l’Estonie est l’un des pays les moins peuplés d’Europe. Les camping-caristes profitent ainsi de coins de paradis naturels à l’extérieur des villes : des forêts, des prairies, des marécages et les immenses plages de la mer Baltique s’étendent à perte de vue.

Le parc national de Lahemaa constitue un écosystème très riche. Les marcheurs peuvent s’essayer aux balades en raquettes dans le célèbre parc national de Soomaa, qui signifie « Terre des Marécages ». À Saaremaa, la plus grande île de l’Estonie, l’on peut admirer les falaises de Panga, le château épiscopal de Kuressaare ainsi que de nombreux moulins à vent tout en profitant d’une nature encore intacte et de plages désertes.

Vue panoramique sur Tallinn
Vue panoramique sur Tallinn

Les villes d’Estonie valent également le détour. Le centre historique de Tallinn, la capitale du pays et l’une des villes médiévales les mieux conservées d’Europe du Nord, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville universitaire de Tartu compte de nombreux musées et la vie nocturne y est très animée. Pärnu, capitale estivale de l’Estonie, séduit par ses superbes maisons en bois, ses ruelles pittoresques et ses magnifiques plages de sable blanc.

Camper dans la nature

L’Estonie compte environ 300 campings, dont plusieurs se situent au cœur des parcs nationaux. Les campings sont simples, mais disposent, pour la plupart, de sanitaires, de machines à laver, de bornes de distribution d’eau, de stations de vidange, de barbecues et d’une connexion internet. En revanche, les supérettes de camping se font rares. Le camping sauvage est autorisé en dehors des parcs nationaux et des territoires protégés.

Combi Volkswagen en pleine nature
Emplacement idyllique en pleine nature

Combien coûtent des vacances en camping-car en Estonie ?

En comparaison des autres pays du nord de l’Europe et de la Scandinavie, l’Estonie reste une destination très abordable. Le litre d’essence coûte actuellement 1,21 euro environ. L’Estonie est le deuxième pays d’Europe, derrière la Pologne, où l’essence est la moins chère. Côté cuisine, il est possible de bien manger en Estonie et à un prix raisonnable. Avec un indice de prix à la consommation relativement bas, 82,6 points seulement, l’Estonie est le deuxième pays le moins cher d’Europe. Le prix de location d’un camping-car est légèrement supérieur à la moyenne européenne, mais reste inférieur aux prix pratiqués en Norvège, Suède et Finlande.

La meilleure période pour camper

Le climat estonien est plutôt froid mais tempéré par la proximité de la mer Baltique. L’été, la température moyenne est de 16,4 °C avec des pics de chaleur à 30 °C. Il est conseillé d’emporter un pull ou une veste, car les nuits sont fraîches. En hiver, les journées sont courtes et les températures très froides. L’été, entre juin et septembre, est la saison la plus agréable pour se rendre en Estonie. Le pays bénéficie d’un climat doux et c’est la meilleure période, notamment au mois de juin, pour faire l’expérience des « nuits blanches » et profiter de 19 heures de soleil par jour.

Un moulin à vent sur l'île de Saaremaa
Un moulin à vent sur l’île de Saaremaa

Ce qu’il faut savoir sur la circulation

La vitesse est limitée à 50 km/h dans les villes et les villages, à 90 km/h sur les voies rapides et à 110 km/h sur les autoroutes. Les jeunes conducteurs doivent respecter une vitesse de 90 km/h au maximum. Les phares doivent être allumés pendant la journée. Il est interdit de doubler dans les passages à niveau et les carrefours. La ceinture de sécurité et les sièges enfants sont obligatoires. De début décembre à fin mars, les pneus neige sont obligatoires. La séquence des feux de circulation est la suivante : vert, vert clignotant, jaune et rouge. Vous devez vous arrêter lorsque le feu passe au jaune. Concernant le taux d’alcoolémie au volant, l’Estonie applique une tolérance zéro pour tous les conducteurs !

Les infractions au Code de la route en Estonie peuvent être sanctionnées par de fortes amendes. Nous avons regroupé les principales amendes ci-dessous.

 
Alcool au volant jusqu’à 1150 euros
20 km/h au-dessus de la limite de vitesse jusqu’à 115 euros
À partir de 51 km/h au-dessus de la limite de vitesse jusqu’à 770 euros
Excès de vitesse important passible d’une peine d’emprisonnement
Non-respect du feu rouge de 15 à 385 euros
Stationnement interdit jusqu’à 70 euros
Rouler sans lumière jusqu’à 190 euros
Rouler sans ceinture jusqu’à 190 euros
Rouler sans les papiers du véhicule environ 200 euros

Bon à savoir

L’Estonie fait partie de l’espace Schengen et de l’UE. L’euro est la monnaie locale depuis 2011. Les Français se rendant en Estonie doivent emporter un passeport ou une carte d’identité. Les enfants les accompagnant doivent également être en possession de papiers d’identité à leur nom. L’Estonie se situe sur le fuseau horaire d’Europe de l’Est, c’est-à-dire qu’il est 1 heure plus tard qu’en France. La langue officielle est l’estonien mais un quart de la population parle russe. La majorité des Estoniens parle bien anglais.

Vous avez envie de partir à l’aventure sur les routes d’Estonie ? Louez le camping-car idéal sur Campanda :

Véhicules en Estonie

 

Image Credit: Photos mises gracieusement à notre disposition par Traveler Story.