L’Andalousie est la destination ensoleillée idéale. Avec un climat méditerranéen doux et plus de 300 jours de soleil par an, le sud de l’Espagne se prête particulièrement bien aux vacances hors saison. En effet, l’hiver, de nombreux camping-caristes d’Europe du Nord déferlent sur la côte andalouse.

Si vous souhaitez fuir la grisaille automnale ou partir au printemps pour profiter de l’été avant l’heure, laissez-vous tenter par un road-trip à travers l’Andalousie. Soleil, plages de sable fin, villages aux maisons blanches et villes trépidantes, où l’offre culturelle et culinaire est riche, vous attendent. Les amoureux de la nature tomberont également sous le charme des paysages à couper le souffle de la région la plus au sud de l’Espagne.

Road-trip en camping-car à travers l'Andalousie

Notre itinéraire vous emmène de la Costa del Sol à Gibraltar puis rejoint le parc naturel de Los Alcornales, Jerez de la Frontera et Séville et se termine par Cordoue et Grenade. Vous trouverez de nombreux campings et emplacements sur le chemin, en périphérie des villes ou en pleine nature. Êtes-vous prêt ? Notre aventure commence à Malaga.

1re étape : Malaga

Louer un camping-car à Malaga

Ville de naissance de Picasso, Malaga est le point de départ parfait pour visiter le sud de l’Espagne. Grâce à son grand aéroport, vous pouvez vous rendre à Malaga en avion depuis de nombreuses villes françaises et louer un camping-car. Certains voyageurs prennent la route directement après l’atterrissage. Nous vous recommandons toutefois de passer un ou deux jours dans le centre de la deuxième plus grande ville andalouse.

Malaga possède un riche héritage historique qui se reflète un peu partout dans la ville. La cathédrale, le château du Gibralfaro, l’Alcazaba et le théâtre romain valent notamment le détour. Les passionnés d’art peuvent visiter le musée Picasso, le centre d’art contemporain ou le centre Pompidou de Malaga. Nous vous conseillons de profiter du soleil sur la plage de la Malagueta ou de déguster les spécialités locales dans les nombreux bars à tapas de la ville.

Le camping le plus proche se trouve à Torremolinos, à 10 minutes en voiture seulement de la ville. Vous pouvez facilement rejoindre le centre en bus ou en métro si vous ne souhaitez pas conduire. L’étape suivante se trouve à 50 kilomètres de Malaga : Marbella, nous voilà !

2e étape : Marbella

Port de Marbella en Espagne

Station balnéaire mondaine, Marbella invite les touristes à flâner, faire la fête et les magasins, ou tout simplement à se prélasser sur la plage. On profite de balades en bord de mer, ainsi que de longues heures de bronzette et de baignade. Dans la marina de Puerto Banús, on peut dîner dans des restaurants étoilés et faire du shopping de luxe aux côtés de la jetset internationale. Quelques-unes des meilleures discothèques de Marbella se situent dans le quartier. Il est également possible de faire la fête dans les nombreux bars de plage.

Le centre historique de Marbella séduit les visiteurs par ses monuments aux styles architecturaux très différents. Les amateurs de shopping peuvent en profiter pour faire des emplettes dans les petites boutiques de la vieille ville.

Plusieurs campings se trouvent à 10 ou 15 kilomètres du centre-ville et à quelques pas de la plage. Les emplacements sont parfaits pour découvrir Marbella et ses environs. Dès que vous avez fait le tour de la belle Marbella, suivez la côte sur 80 kilomètres environ, jusqu’au territoire d’outre-mer britannique, Gibraltar. Vous trouverez un camping à la frontière, dans la ville de La Linea de la Concepción.

3e étape : Gibraltar

Gibraltar en camping-car

Joie de vivre espagnole et charme anglais se mêlent harmonieusement dans l’enclave britannique. Les bobbies de la police britannique surveillent la circulation, les fameuses cabines téléphoniques rouges rappellent Londres et l’on peut déguster de délicieux Fish and Chips dans plusieurs pubs de la Main Street. La colonie de la Couronne séduit par la beauté de ses paysages et ses sites historiques. Elle offre également aux amateurs de shopping une expérience incroyable, les produits n’étant pas taxés.

Vous ne pouvez pas passer à côté du rocher de Gibraltar, véritable emblème du territoire. Vous pouvez rejoindre le sommet à pied, en téléphérique ou en taxi. Une fois arrivé en haut, des macaques de Barbarie et une vue superbe sur la ville, la baie et les rues de Gibraltar vous attendent. En période de migration, on peut également y observer de magnifiques oiseaux.

On trouve des traces attestant de la présence des hommes de Néandertal dans les grottes creusées sous le rocher. La grotte de Gorham est connue notamment comme étant un important site archéologique, des néandertaliens y ayant vécu à l’âge de la pierre. La grotte de Saint Michel est également un lieu incontournable de la presqu’île.

Conseil : Garez votre camping-car à la frontière et traversez à pied. Vous éviterez ainsi les bouchons et les attentes inutiles. Les rues de la ville étant étroites, il n’est pas rare de voir des camping-cars bloqués et la plupart des places de parking sont interdites aux grands véhicules.

4e étape : Alcalá de los Gazules dans le parc naturel de Los Alcornales

Parc naturel de Los Alcornales en Andalousie

L’itinéraire nous conduit ensuite dans le parc naturel de Los Alcornales, joyau de la nature sauvage et paradis des randonneurs. Le parc possède les plus importantes subéraies de la péninsule ibérique et constitue la plus grande réserve forestière de toute la Méditerranée. L’espace naturel offre un habitat idéal à de nombreuses espèces d’oiseaux et d’animaux. On peut y observer des genettes, des loutres et des mangoustes tout comme des vautours, des faucons et des aigles. Les vacanciers sportifs peuvent faire des randonnées, du VTT, de l’escalade, du canoë, pêcher ou cueillir des champignons.

Un camping avec restaurant, café et supérette est ouvert toute l’année à Alcalá de los Gazules. Alcalá de los Gazules est une ville typique de l’Andalousie, avec ses maisons blanches, ses rues escarpées et ses grandes places. La vieille ville possède un patrimoine et une histoire dignes d’intérêt. Parmi les incontournables, on peut citer les vestiges du château bâti par les Maures et l’hôtel de ville datant du 16e siècle. À seulement 50 kilomètres d’Alcalá de los Gazules se trouve le haut lieu du xérès, l’étape suivante de notre itinéraire.

5e étape : Jerez de la Frontera

Road-trip en camping-car passant par Jerez de la Frontera

Jerez de la Frontera est connu pour trois choses : le xérès, le flamenco et les chevaux. Vous ne pouvez manquer sous aucun prétexte la visite d’une bodega afin de déguster de délicieux xérès et en apprendre plus sur leur fabrication. De célèbres bodegas, telles que la maison Sandeman, proposent des visites en français.

Après la dégustation, laissez-vous émerveiller par un spectacle de flamenco. Rendez-vous annuel des passionnés de flamenco, le festival de Jerez propose de nombreuses représentations dans la ville. Si vous ne vous trouvez pas à Jerez de la Frontera au moment du festival, vous pouvez assister à un spectacle dans une peña ou un tabanco. Parmi les autres attractions de la ville figure l’École royale andalouse d’art équestre. Vous pouvez visiter l’école ou assister à un spectacle équestre consacré à l’art du dressage de Chartreux. Le voyage se poursuit ensuite vers le nord, au point de départ de la Ruta de los pueblos blancos.

6e étape : Arcos de la Frontera

Le village blanc d’Arcos de la Frontera en Andalousie

Les pueblos blancos (villages blancs) comptent parmi les symboles de la région. Arcos de la Frontera est l’un des plus célèbres et des plus beaux villages blancs d’Andalousie. Il se situe sur un piton rocheux, à environ 200 mètres d’altitude, et offre une vue plongeante sur le fleuve Guadalete. On peut se perdre de longues heures dans les ruelles étroites d’Arcos et s’émerveiller à chaque coin de rue. Nous vous conseillons de visiter le Castillo de los Duques et les nombreuses églises et chapelles de la ville mauresque. La Plaza del Cabildo ou le cloître San Augustin offrent une vue magnifique sur les environs.

Arcos est entourée d’une nature des plus attrayantes qui invite à faire des randonnées ou des balades à vélo. Le lac d’Arcos offre la possibilité de pratiquer diverses activités nautiques comme la baignade, la pêche, le surf ou la voile. Les amateurs de golf trouveront leur bonheur sur les terrains de la célèbre entreprise Landmark Land, offrant une vue panoramique sur le paysage andalou.

Le camping le plus proche se situe à 10 kilomètres seulement, au bord du lac Embalse de Guadalcacín. Là-bas, vous pouvez profiter pleinement de la nature dans un cadre grandiose : baignade, canoë, voile ou pêche, tout est possible. Une fois ressourcé, la route vous conduit jusqu’à la capitale andalouse.

7e étape : Séville

Découvrir Séville en camping-car

Après 90 kilomètres de route vers le nord, vous arrivez à Séville, quatrième plus grande ville d’Espagne et lieu de naissance des tapas. Vous pouvez garer votre camping-car dans la ville, à El Parking Caravane. Il est possible d’y passer la nuit et de vidanger les eaux usées. L’eau et l’électricité sont également à disposition. Si vous souhaitez plus de confort, il est tout à fait possible de s’arrêter en dehors de la ville. Le camping Villsom, par exemple, se trouve à 15 kilomètres seulement du centre de Séville.

Quel que soit l’emplacement que vous choisissez, nous vous conseillons de passer plusieurs jours à Séville. La cité possède un patrimoine culturel extrêmement riche en raison de son histoire mouvementée. La cathédrale, le clocher Giralda et le palais royal Alcázar font partie des principaux monuments à ne pas manquer.

Les nombreux musées de la ville ravissent les amateurs d’art et de culture. Le musée des beaux-arts abrite, entre autres, des œuvres d’artistes célèbres tels que Zurbarán, Murillo et Goya. Côté gastronomie, plus de 3000 bars, restaurants et bodegas typiques vous attendent dans le centre. Enfin, laissez-vous envoûter par le charme du quartier Santa Cruz et la beauté du parc Maria Luisa.

8e étape : Cordoue

Vacances en camping à Cordoue

La prochaine étape de notre itinéraire vous invite à voyager dans le temps. Les peuples Romains, Maures, Berbères puis des aristocrates catholiques se sont emparés tour à tour de Cordoue, comme en témoignent ses imposants édifices. Si vous avez le temps, nous vous conseillons de rester plusieurs jours à Cordoue.

Vous pouvez démarrer votre visite au Puente Romano, le pont romain de Cordoue. Ce monument, édifié par les Romains en 45 avant J.-C., se trouvait jadis sur la Via Augusta. Il se compose de 16 arches traversant le fleuve Guadalquivir. Le coucher de soleil sur le pont est magnifique. À l’une de ses extrémités se dresse la Tour de la Calahorra. Cette ancienne forteresse arabe offre aux visiteurs une vue imprenable sur la vieille ville. La tour abrite actuellement un musée consacré à la coexistence pacifique des musulmans, des juifs et des chrétiens à l’époque du califat.

La mosquée-cathédrale, monument emblématique de Cordoue, est un incontournable. Cette mosquée fut bâtie au 8e siècle par les Maures puis érigée en cathédrale en 1236, après la Reconquista. Ce monument est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984. Votre périple sur les traces de l’histoire religieuse de Cordoue vous mène jusqu’à l’Alcázar des rois chrétiens. Ce palais servait autrefois de résidence principale aux Rois catholiques, jusqu’à la reconquête de Grenade. L’ancien palais royal faisait également office de tribunal et de prison durant l’Inquisition espagnole. Au nord-est de la mosquée se trouve l’un des plus beaux quartiers de Cordoue : la Juderia. Au centre de ce quartier juif se dresse une synagogue médiévale, érigée au 14e siècle.

Vous trouverez le camping El Brillante, idéalement placé, au nord de la ville. Ouvert toute l’année, il se trouve à un kilomètre et demi seulement du centre historique et est le point de départ idéal pour visiter Cordoue. Grenade, l’étape suivante, se situe à 200 kilomètres environ.

9e étape : Grenade

 L'Alhambra à Grenade

Hemingway aurait dit : « Si l’on ne devait visiter qu’une seule ville, ce serait Grenade. » La ville séduit par ses paysages de contes de fées, ses bars à tapas animés et sa vieille ville pittoresque. L’Alhambra, l’emblème incontournable de Grenade, est l’un des monuments de l’architecture islamique les plus impressionnants d’Europe. La citadelle étant l’une des principales attractions touristiques d’Espagne, il est recommandé de réserver vos billets longtemps à l’avance. Même en basse saison, il est quasiment impossible d’acheter son billet sur place. Nous vous conseillons de prévoir une journée entière pour visiter la forteresse.

S’il vous reste un peu de temps, profitez-en pour vous balader dans Albaicín, le quartier arabe. Imprégnez-vous de l’histoire de Grenade en déambulant dans les ruelles de la vieille ville et accordez-vous une pause dans l’un des nombreux bars ou restaurants. Le Mirador San Nicolás offre une vue imprenable sur l’Alhambra et les montagnes de la Sierra Nevada. À l’ouest d’Albaicín se trouve l’ancien quartier gitan, Sacromonte, célèbre pour ses maisons troglodytes. Ces habitations insolites vous permettent de découvrir le mode de vie des gitans espagnols à la fin du 19e siècle.

Vous pouvez garer votre camping-car dans l’un des nombreux campings qui se situent aux alentours de Grenade afin de découvrir les environs. Nous quittons ensuite Grenade et prenons la route vers la Sierra Nevada avant de retourner à Malaga en longeant la côte. S’il vous reste quelques jours de vacances, arrêtez-vous dans le parc national de la Sierra Nevada. Le massif montagneux le plus élevé de la péninsule ibérique est un véritable paradis pour les amateurs de randonnées et de VTT. Vous pouvez grimper les deux plus hauts sommets et admirer le paysage une dernière fois avant de repartir.